Questions

Recherche :

ma relation avec mon père et ma belle-mère est compliquée... 09.05.18 | Age : 15 | Ville : Geneve | Pays : | Sexe :

Bonjour j ai un probeleme mes parents sont divorce . Il a 3 ans je suis alle chaz mon pere pour les weekend ma belle-mere me pese et m insulte de grosse et elle insulte ma mere et apres sa je suis allez pleurer dans ma chambre . Je voudrais revoir mon pere mais entre ma belle-mere et ma soeur je suis perdu je sais plus quoi faire pour le voir . J aimerai que mon pere et ma belle-mere arrete de me peser et que je revois mon pere

Réponse

Bonjour,

Si je comprends bien depuis que tes parents sont divorcés tu vois ton père les week-ends mais tu ne t’entends pas bien avec ta belle-mère qui t’insulte, c’est bien ça ? Tu aimerais que le comportement de ton père et de ta belle-mère change.

 Je pense que ce serait bien que tu parles à ta mère de ce que tu vis chez ton père.

Je pensais aussi que tu pourrais parler directement à ton père en lui disant que tu n’apprécies pas comment lui et ta belle-mère se comportent avec toi et que tu aimerais que cela change ?

Tu peux également nous appeler sur notre ligne au 022.312.11.12 pour que nous puissions t’aider à trouver une solution.

 

Bien à toi


situation humanitaire difficile 27.03.18 | Age : 46 | Ville : Lubumbashi | Pays : | Sexe :

Mon pays, la RD Congo, traverse une crise multiforme. La situation humanitaire et sécuritaire est très inquiétante. Elle affecte surtout les femmes, les enfants et les personnes de troisième âge, avec des proportions très accentuées chez les pygmées dans la partie Nord de l'Ex Province du Katanga, précisément dans le Territoire de Manono. SOS Enfants Genève peut-il intervenir dans cette partie du pays pour soulager tant soit peu la vulnérabilité des toutes ces personnes affectées par la terreur du conflit, surtout les enfants?

Réponse

Bonjour Monsieur,

Nous comprenons bien votre souci mais SOS-Enfants Genève est un service basé à Genève, en Suisse. Nous offrons des consultations psychologiques aux enfants, aux adolescents et aux parents qui rencontrent des difficultés personnelles ou familiales. Nous n'intervenons dans aucun pays.

je vous conseille de vous adresser à des Organisations Non Gouvernementales, telles que Terre des Hommes, Medecins sans Frontières (MSF) ou leComité International de la Croix-Rouge (CICR).

Nous vous souhaitons bon courage pour vos recherche


30 ans après les faits... 05.03.18 | Age : 47 | Ville : Genève | Pays : | Sexe :

Bonjour peut on déposer une main courante pour de la mal traitance subi entre 1977 et 1987? merci

Réponse

Bonjour Monsieur,

Votre question relève du cadre juridique et demanderait d’avoir davantage de détails pour vous répondre précisément.

Il est toujours possible d’aller à la police parler des maltraitances que vous avez subies durant l’enfance. Ils pourront vous renseigner sur les démarches qui peuvent encore être faites actuellement en fonction du type de maltraitance subie.

Votre question interroge la notion de la prescription des actes : est-ce qu’il n’est pas trop tard pour porter plainte étant donné que les faits remontent à 30 ans ?

La réponse va dépendre du type de maltraitance subie et de la peine qui est encourue.

·         Selon l’art. 97 du Code pénal suisse,  l’action pénale se prescrit  30 ans après les faits si la peine maximale encourue est une peine privative de liberté à vie,  15 ans après les faits si la peine maximale est une peine privative de liberté de plus de 3 ans, etc.

·         Selon l’art. 101 du Code pénal suisse, les actes d'ordre sexuel avec des enfants (art. 187, ch. 1), la contrainte sexuelle (art. 189), le viol (art. 190) commis sur des enfants de moins de 12 ans  bénéficient de l’imprescribilité.

Pour avoir plus amples détails, je vous renvoie aux art. 97 à 101 du Code pénal suisse. Vous pouvez aussi téléphoner à Juris Conseil Junior au 022 310 22 22, des avocats répondent à toutes questions juridiques concernant les mineurs.

En tant que psychologue, je tiens à souligner également que malgré l’ancienneté des faits,  la souffrance en lien avec les maltraitances peut être encore vive et qu'elle mérite d’être prise en compte. Ne la sous-estimez pas. Je vous invite à trouver un soutien psychologique si vous en ressentez le besoin.


Je dors dehors 05.03.18 | Age : 15 | Ville : Geneve | Pays : | Sexe :

Ma mère devient folle elle parle seul et nous réveille ma soeur et moi vers 4h du matin pour savoir si comme elle on entend des voix j'ai déjà fugée mes je suis rentrer au bout de 2j tout se passais bien quand je suis rentré j'ai crus que tout allais être comme avant mes nan enft elle a recommencer sauf que cette fois elle ma dis que si jvoulais je pouvais rendormir dehors que si sa me plai pas d'être ici je pouvais partir pour vous se que je vien de vous dire esque ces normal peandant 2j j'ai du dormir dans les escalier d'un immeuble et la elle me dis que jpeut y retourner parce que justement elle s'en fou se que jvien de vous raconter dure depuis 3 mois et à cause de sa maintenant je suis déscolarisé je traine dehors je ne sais plus quoi faire merci de m'avoir écouter

Réponse

Bonjour,

Ce que tu écris m’inquiète. La situation que tu vis actuellement est très difficile et je comprends que tu n’en puisses  plus et que tu ne saches  plus quoi faire.

Il est important que tu puisses trouver de l’aide. Au service de protection des mineurs, des professionnels t’accueillent les lundis, mardis, mercredis et vendredis, sans rendez-vous de 9h30 à 11h30 et de 13h30 à 15h30.Leur mission est de veiller aux intérêts des enfants et des adolescents, ils pourront t’apporter de l’aide dont tu as besoin. Ils ont l’habitude de soutenir les jeunes confrontés à des difficultés avec leurs parents comme ce que tu vis avec ta mère.  Avec eux, tu pourras trouver des solutions pour que ta situation s’améliore.

Ils sont au boulevard Saint-Georges 16. Tu peux les joindre au 022 546 10 00.

Tu as bien fait de nous écrire, c’est le premier pas. Je t’encourage à poursuivre tes démarches et à aller au service de protection des mineurs. Tu peux y aller accompagné d’un ami, si tu ne te sens pas d’y aller seul.


Violence 27.02.18 | Age : 28 | Ville : Genève | Pays : | Sexe :

Bonjour, J'entends ma voisiner crier très régulièrement sur sa fille qui doit avoir 6 ou 7 ans avec beaucoup de violence et je ne sais pas comment agir. Matin et soir. Parfois même au milieu de la nuit. J'entends cela depuis l'autre côté du mur, mais je n'ai jamais rien vu directement. Je ne sais pas exactement ce qui se passe. Peut-être aussi que ce sont parfois les parents qui se disputent, je ne sais pas trop... c'est compliqué pour moi d'intervenir. De plus, je pense que ce n'est pas en allant sonner une fois à la porte pour dire quelque chose (et quoi?) que cela résoudra leur problème. Que puis-je faire? Merci pour votre retour,

Réponse

Bonjour,

Merci d'avoir posé cette question et de vous soucier de la situation de cette petite fille.

La loi protège les victimes et la famille. A Genève nous avons une ligne téléphonique et un site internet qui peuvent vous donner des indications précises et des conseils personnalisés.

Voici les références de " STOP  violences à la maison "

0840 110 110  Anonyme et 24h/24

www.violencequefaire.ch   ( anonyme)

 

Je vous encourage à les contacter afin d'offrir une aide à cet enfant et à sa famille.


1 2 3 4 5 6 7 8 9  >  

Pose ta question
Toi aussi, pose ta question