Questions

Recherche :

Question 15.08.17 | Pays : | Sexe :

Enfaite le truc c'est que je ne m'entend pas du tout avec mon A.S ...je ne la revoi plus depuis! C'est elle qui à accepter que je rentre chez moi! Mais le problème c'est que chez moi ce n'est pas vivable ... Je rentre toujours le plus tard possible et je ne leur adresse pas la parole...ce qui fais que je suis assez seule... Au tout cas merci pour votre réponse !!

Réponse

J'ai vu que tu as également écrit un mail personnel avec tes coordonnées

Je t'appellerai demain.

Bien à toi


Mauvais traitements 05.08.17 | Age : 15 | Ville : Montreux | Pays : | Sexe :

Bonjour Je suis actuellement sous le choc . Mon père vient de me frapper violement Le visage. Il ma ensuite enfermer a clé dans les toilette. Je ne sais pas quoi faire J'ai même envisager le suicide Je ne le ferait pas évidement ce n'est pas la solution. J'ai beaucoup lu les commentaires et en général il disent d'en parler a ma famille/avec mon père Mais jai peur qu'il me frappe a nouveaux (mon père a récemment fait un burnout donc il est très sensible) Dès qu'un thème ne lui plaît pas , il change de thème et me prend a part pour me crier violement dessus et parfois même me frapper. Si je parle a ma mère( la relation entre mon père et ma mère n'est pas bonne. Ils ont envisager de divorcée) elle lui ferait un procès (ma mère et très sensible ) J'en ai parler avec ma soeur qui est majeur et la ma dit de ne rien faire Je ne sais pas quoi faire et j'ai peur de faire une connerie ... INFORMATION IMPORTANT: JE NE CHERCHE EN AUCUN CAS A FAIRE PAYER MON PÈRE. je cherche SEULEMENT savoir comment réagir pour que ça ne se reproduise plus aider moi s'il vous plaît je souhaite que c'est information reste 100/100 confidentiel

Réponse

Bonjour,

Tu décris un climat familial difficile à vivre et dans le quel tu es victime de  violences physiques et psychiques de la part de ton père. Les  maltraitances  que tu subis ainsi que la peur d’en parler  te plongent dans  un état de souffrance psychique  tellement important que tu as envisagé  le suicide afin de ne plus souffrir.

Le seul moyen de mettre fin à cette violence est d’en parler, car elle ne s’arrête pas toute seule.

Il faut trouver la personne en qui tu as confiance et qui est capable de t’écouter et de t’aider, toi, mais aussi ta famille qui traverse des difficultés et des conflits.

Cela peut être quelqu’un de ta famille  qui compte pour toi, un de tes professeurs ou  la conseillère sociale de l’école.

Tu peux aussi appeler les 147 services d’écoute téléphonique confidentielle et gratuite disponible pour les enfants et les jeunes 24h/24 et 7j/7

Pour que la situation change, il est très important de rompre la peur et de chercher de l’aide, de parler pour trouver des pistes et sortir de cette situation.

Bien à toi

 

 

 


Question 03.08.17 | Age : 17 | Pays : | Sexe :

Bonjour, J'ai 17 ans et chez moi ce n'est juste pas vivable...!! Je n'ai plus l'envie de rentrer le soir. J'ai déjà fuguée... J'ai été en foyer et tout sa mais la je suis de retour chez moi et clest de pire en pire je sais plus ce que je dois faire ... Je suis perdu.. Je sais pas comment on peut m'aider...

Réponse

Bonjour,

La situation chez toi est très tendue, tu dis que tu n'as plus envie de rentrer chez toi.

Tu parles d'un placement dans un foyer et d'un retour à la maison. Je te conseille de prendre contact avec l'assistant/e sociale du service de protection des mineurs (SPMI) qui s'était occupé da ta situation, afin de lui faire part des difficultés que tu rencontres aujourd'hui dans ta famille. Elle connait le fonctionnement de tes parents et pourra t'aider à trouver la meilleure des solutions.

Si tu souhaites en parler avec une psychologue de SOS-Enfants tu peux prendre rendez- vous au 022 312 11 12

 


Conflit conjugal 28.07.17 | Age : 16 | Ville : Genève | Pays : | Sexe :

Mes parents se disputent depuis que je suis toute petite, j'aurai aimé qu'ils divorcent mais ils ne veulent pas. Ce sont des disputes violentes, insultes, coups (ou en tout cas tentatives de coups), avec le temps j'ai appris à m'y faire même si ça reste dur mais je suis arrivée à un point où je ne supporte plus être chez moi tellement ça crie, en temps normal je reste le plus possible au collège ou dehors avec des amis, mais cette situation devient invivable, est ce que dans ce cas là j'ai mon mot à dire? Je peux faire quelque chose pour finir cette histoire?

Réponse

Bonjour,

Les relations entre ta mère et ton père sont conflictuelles depuis de nombreuses années et rendent le climat familial tendu au point que tu ne supportes plus d'être chez toi.

Sans entrer dans le contenu d'ordre conjugal des disputes, tu as le droit de leur faire part de ce que tu vis à la maison et de l'impact que les disputes violentes, les insultes, les cris ont sur toi.

Tu es une victime indirecte de cette violence conjugale et ton ressenti doit être pris en compte dans le fonctionnement de la famille.

Je te conseille d'en parler avec eux, lors d'un moment de calme, afin qu'ils puissent entendre tes besoins et comprendre que cette situation est devenue chronique et actuellement invivable pour toi.

Bien à toi

 

 


mon amie se fait maltraiter par son frère 12.07.17 | Age : 15 | Pays : | Sexe :

Est ce normal que le frère d'une de mes amies qui à 22 ans la frappe violemment alors qu'elle à 15ans?

Réponse

Bonjour,

La situation que vit ton amie n’est pas normale et pas acceptable. Personne n’a le droit de frapper une autre personne ; la maltraitance est punie pénalement.

Les parents de ton amie sont-ils au courant de la violence qu’elle subit de la part de son frère ? Des mesures ont-elles été prises ?

Maintenant que tu es au courant de la situation, je pense qu’il est important que tu fasses quelque chose pour que les choses changent pour ton amie. Tu ne peux cependant pas agir seul et garder cela pour toi, je te donc conseille d’en parler dans ton cycle au conseiller social ou a psychologue qui saura ce qu’il convient de faire pour aider ton amie.

Bien à toi


1 2 3 4 5 6 7 8 9  >  

Pose ta question
Toi aussi, pose ta question